Guide de survie du développeur en milieu hostile

Hey salut ! Ça fait longtemps que j’ai pas drop un post dis donc. Du coup bonne année et en avant Simone !
Bon alors, malgré le fait que développeur est un métier avec un bon gros paquet d’avantages, ça peut vite devenir un genre de sous-sol de l’enfer. Si, si ça arrive ! J’entends beaucoup de dev se plaindre de leur boite qui est apparemment dirigée par Slenderman quand tu les entends parler.  Y’en a qui se torturent tout seul quand ils se rendent compte qu’ils ne savent pas tout sur tout. Y’en a même qui font des introspections pas possibles et des remises en question en permanence à deux doigts de la schizophrénie. Et vraiment là, comment dire, c’est pas une situation normale cette histoire d’enfer que beaucoup de dev vivent. Alors accrochez-vous bien à votre chaise roulante, aujourd’hui on va voir comment arrêter toute cette merde.

 

Mon entreprise est hostile

Je commence par la partie facile. Je vais essayer d’être clair, net et précis.
Je vais te dire la vérité que certains employeurs font semblant de pas comprendre: à l’heure où j’écris ces lignes le marché est ce qu’il est, le pouvoir est du coté des développeurs, et non c’est pas une opinion c’est un fait. Ils le savent, nous le savons et maintenant toi aussi tu le sais. Alors quand j’entends un développeur dire que le problème dans sa vie c’est son entreprise qui le martyrise ça me donne envie de le prendre et de le secouer pendant très longtemps.

 développeur diva 

On a cette chance d’être dans cette situation, on est envié par tellement de corps de métier différents, on est des fucking DIVA ok? Donc oui, c’est toi le problème dans cette situation pas l’entreprise. Ton entreprise c’est juste des cons qui savent pas gérer correctement leurs salariés.
Et je me permets d’autant plus de dire ça parce que j’ai été également moi-même dans cette situation. J’ai passé presque 2 ans dans une entreprise à me plaindre avant de comprendre que le problème c’était moi ! Pas eux ! Que la solution c’était à moi de l’amener en me barrant de ce sous-sol de l’enfer. Donc oui je sais de quoi ça a l’air cette affaire. Alors utilise ce site qui commence à être connu, arrête de faire chier les gens autour de toi, sors toi les doigts et fais donc plaisir à tous ces recruteurs qui attendent que ça.

 

Mes collègues sont hostiles

C’est la partie la plus compliqué. Cette situation, d’une pénibilité rare, va vous arriver tôt ou tard c’est sûr. Notre métier est une course à la connaissance, clairement oui c’est ça. Mais certains d’entre nous, et malheureusement ils sont nombreux, nourrissent leur ego en même temps que leurs connaissances. Mon dieu quel enfer ces gens-là. Et des fois ces gens-là se retrouvent à être le gars juste à coté de toi qui travaille très proche. Et là c’est pénible.

développeur puristeC’est tellement pénible d’avoir à le supporter. C’est pénible d’avoir à l’écouter déblatérer son vomi pour vous dire à quel point sa façon de faire est la seule voie ultime salvatrice dictée par dieu en personne. Ce puriste du dimanche qui a un orgasme à chaque fois qu’il écrit une fonction de merde. En pleine inquisition à chaque fois qu’il regarde le code de quelqu’un d’autre. Mais si ce collègue vous l’avez croisé ? Ce mec qui n’est pas meilleur que les autres mais qui est persuadé du contraire. Ce genre de type qui au lieu de proposer des solutions va trouver des coupables. Lui il n’est jamais coupable évidement il savait bien avant tout le monde ce qui allait se passer. Celui qui baissera la tête de honte et dira rien du tout quand vous lui apprendrez un truc. Et surtout qui niera tout en bloc quand vous allez lui mettre la tête dans son caca.

Le plus simple avec ce genre de spécimen c’est déjà de lui dire. Frontalement, directement, doucement, pacifiquement qu’il est complètement toxique. Si ça marche pas alors la seconde solution et de tout simplement l’ignorer. L’ignorance est la plus grande des insultes. Enfin, en dernier recours, la dernière solution c’est tout simplement de se barrer de cette entreprise. Car si vous pouvez pas travailler avec vos collègues, vous pouvez pas travailler tout court. Ça va sans dire mais si plusieurs personnes sont toxiques, barrez-vous immédiatement sans réfléchir.

 

Mon boulot est trop dur

Alors déjà non. C’est pas trop dur. C’est soit que y’a pas assez de temps ou l’analyse complète au préalable est mal faite, soit pas faite du tout. Soit tout en même temps. La plupart du temps c’est tout en même temps. En fait c’est presque tout le temps tout en même temps.

développeur souffrirEn plus de ça vos tâches vous font stresser en permanence comme une heure avant le bac. Le patron a promis au client une date impossible et vous criant que « lol c’est facile ». Y’a des trous béants dans le cahier des charges et vous êtes obligé de dealer avec des bugs écrits par Satan en personne dans votre plateforme. Alors vous vous mettez à travailler comme un fou. Du 8h-20h non stop ce qui fait qu’augmenter votre stress et vos inquiétudes au fur et à mesure que ça avance pas des masses. Tout ça saupoudré de mails du chef de projet qui veut le lien vers le prototype, puis l’alpha. Egalement il veut une date précise de fin prévue pour votre dev. Et pendant tout ce temps là vous vous retenez d’insulter tout le monde 🙂

La pire chose à faire dans ces cas là est de rien dire et juste bosser comme un malade en espérant que ça passe. Alors pour survivre à tout ça on va y aller par étape. J’utilise tout le temps cette façon de faire quand ça va mal et croyez-moi c’est la voie du bonheur au travail.

1 : On arrête tout et on réfléchit : Qu’est ce qui va pas ? Qu’est ce qui coince ou ralentit votre boulot ? Pourquoi ? Y’a-t-il des parties inutiles qu’on peut dégager ? Faites un état des lieux de fond en comble du projet sur lequel vous galérez. Détaillez tout. Mettez tout ça sur papier ou sur un support numérique. Faites le bien car ça va être capital pour la suite.

2 : Transparence totale : Communiquez sur tout, tout de suite, provoquez un meeting, mettez tout sur la table avec le doc fait auparavant. Croyez-moi un chef de projet sera très heureux de savoir à l’avance que le projet sera en retard plutôt qu’à gérer la merde au moment où ça arrive. Il sera même reconnaissant et vous allez sentir tout le stress disparaître de votre coté. Mais surtout le plus important : des décisions seront prises, des priorités seront établies.

3 : Priorités et focus : Je fais quoi en premier ? Ça a dû être établi dans la réunion d’avant. C’est très important de splitter votre travail en petites taches et de bosser dessus une après l’autre avec un gros focus. Vous ne faites rien d’autre que la petite tache la plus importante. On commit et on passe à la tâche suivante. Ne vous éparpillez pas. Fréquemment je me fais une petite to-do list rapidement sur papier. Ça me permet d’avoir un plan clair pour la journée. C’est très motivant et efficace. Tant que j’ai pas fini la première étape sur ma todo-list, je ne fais rien d’autre.

4 : Obtenir les informations : J’ai entendu un jour qu’un bon développeur c’était un débrouillard qui savait chercher et trouver l’information qui lui faut. Et je pense que c’est absolument vrai. Évidement vous allez trouver la plupart sur les internets. Mais des fois il vous faut un autre cerveau. Demandez à l’être humain à coté de vous, oui il est là pour ça. Et surtout on arrête de penser que c’est un signe de faiblesse. En plus d’être débile vous avez besoin de travailler en équipe et surtout vous avez besoin d’un point de vue différent sur un problème. C’est primordiale alors arrêtez d’hésiter et aller chercher l’information et l’aide où elle est.

Si jamais vous avez ne ce serait-ce qu’un seul mauvais retour avec cette façon de faire genre un chef de projet pas content de votre transparence ou un patron déçu de votre organisation, vous êtes dans une entreprise de con, barrez-vous.

 

Je suis hostile envers moi-même

Je ne suis pas une rockstar jedi supermam hackerman

On nous a tous dit que notre but était de devenir le fameux x10 développeur. Vous savez ce mec qui peut remplacer à lui tout seul une équipe tellement il est intelligent, tellement il est fort et tellement c’est le roi du monde. Mais merde mais quelle connerie! On court bêtement après ça comme un chien après sa queue depuis qu’on a commencé à coder. Je déteste profondément le concept du développeur super héro.

 

développeur hackerman

 

Vous savez ce qui fait une bonne application ? Une bonne équipe. Le fucking jedi peut rien faire contre une bonne équipe.

Alors oui il existe ! Oui oui on est d’accord c’est une réalité. Mais également la réalité c’est que ces mecs là, déjà y’ en a 1 sur 100 alors bon courage pour l’attraper, et surtout ces mecs ont bien compris leur réalité. Ils sont bien au courant de leurs capacités, de leur niveau et surtout leur valeur. Du coup la plupart ils sont en fucking freelance à faire payer des taux horaires indécents à tous les cons qui veulent bien payer pour ! Ou alors ils sont expatriés à la Silicon Valley pour faire joujou avec Apple, Google et autres.
Sinon c’est juste des mecs qui sont persuadés, d’après leur ego surdimensionné, d’être au dessus des autres. Bref passons, ces mecs sont aussi rares que la quantité d’attention qu’on leur donne. Et PUTAIN on parle que d’eux c’est fatigant.

Je ne suis pas un vrai développeur

Sérieux ? On va encore parler du complexe de l’imposteur ? C’est pas vrai cette histoire on peut passer à autre chose? Je vais vous dire un truc cas où vous êtes pas au courant. Vous ne serez jamais aussi bon que vous voudriez être. Non ça arrivera pas. Ou alors vous avez un problème d’égo. Deuxième secret : y’aura toujours un gens meilleur que vous. Si, si, non mais si je te jure, y’aura toujours un gars qui va vous apprendre des trucs. Sinon c’est que vous vous reposez sur vos acquis et qu’il est temps d’évoluer. C’est la fête troisième secret : la principale activité qu’un développeur se doit de faire c’est d’apprendre ! Le reste viendra tout seul.

La seule personne à battre c’est vous même. Si vous retournez en arrière dans votre code du passé et que vous avez pas honte de temps en temps, y’a un problème. Sortez de votre zone de confort apprenez un truc nouveau, ouvrez un blog, devenez mentor pour un stagiaire je sais pas faite un truc. Mais arrêtez de vous regarder le nombril en vous demandant si c’est un vrai nombril ou pas. Perte de temps, perte d’énergie, on arrête tout ça.

 

Épilogue

Et les gens détendez-vous. Je l’ai déjà dit dans un autre article : on fait du dev pas une fusée. Arrêtez-moi ce stress de l’enfer là, on respire un coup on trouve un autre employeur moins con et qui paye mieux et on boit des grosses bièrasses pour décompresser. Je suis pas entrain de dire que votre boulot est pas important et qu’il faut en avoir rien a foutre. Mais oubliez pas que c’est juste un boulot et qu’il y a des choses plus importantes.